pouet

4 conseils pour réussir son flyer

Par@Laura_Créagi 2 années d'anciennetéPas de commentaire
Accueil  /  Communication  /  4 conseils pour réussir son flyer

Le flyer est le support classique des événements et des lancements de projets. Pratique, peu cher, facile à réaliser ou à faire réaliser, il a le bon goût de pouvoir se marier à toutes les sauces et peut s’utiliser en quasiment toute situation.

En effet, grâce à quelques modifications simples – comme le choix du grammage du papier – on peut passer d’un support tout public à un outil beaucoup plus fin et haut de gamme.

Voici 4 conseils et autant de questions à vous poser pour être sûr d’avoir un flyer efficace :

1. Anticiper la distribution tu feras

Le flyer est un support souvent choisi « par défaut », notamment à cause de son coût de production très bas. Pourtant bien réalisé et bien distribué, il peut vous apporter les prospects dont vous avez besoin pour démarrer votre activité.

Se poser les bonnes questions permet de gagner en temps et en efficacité.

Avant toute chose, la question de la distribution doit vous permettre de vous interroger sur vos cibles : connaissez-vous suffisamment le type de client qui serait intéressé par vos services ? Où a-t-il l’habitude de se rendre ? Pourquoi s’y rend-il ? Y passe-t-il du temps ? Pourrait-il être suffisamment réceptif ?

Selon le lieu, votre document pourra rester en libre-service (la boulangerie du coin pour l’ouverture d’un service de proximité), devra être distribué de main en main par un tiers (distribution d’échantillon d’un produit aux heures de pointes) ou même remis en main propre par vous (information spécifique, bon cadeau, etc.).

Cette question influe sur la quantité de produits commandés (et donc le rapport quantité/prix) et l’espace de stockage nécessaire, mais également sur le contenu même de votre support : la mise en page du document ne sera pas la même si celui-ci doit être visible – et repérable – à plus d’un mètre comme c’est le cas pour notre boulangerie, ou donné en main propre.

Vous l’aurez compris, anticipez la distribution de vos flyers influe sur son développement. Il vaut donc mieux s’y prendre tôt !

2. Le papier et le grammage adéquat tu choisiras

Pour ce qui est du choix de papier, je vous renvoie à un article précédent : « Supports Print : comment choisir votre format et votre papier ? ».

En clair le papier qu’il soit fin, épais, brillant, mat, à grain, lisse, gaufré et j’en passe… envoie un message différent. Il dépend donc de votre activité et de votre/vos client(s) cible(s).

Pour information, il existe des solutions pour réduire votre impact sur l’environnement : imprimer une juste quantité pour éviter le gâchis, travailler avec un imprimeur local pour réduire le transport, demander des encres végétales, choisir un papier recyclable… Et bien choisir où distribuer son support (voir conseil n°1) pour éviter de le retrouver par terre, est aussi une solution écologique !

3. Les mentions légales tu n’oublieras pas

La législation française est très claire et encadre la distribution publique de supports imprimés. Ne pas respecter la loi peut entrainer des poursuites ou des amendes.

Voici quelques mentions légales qu’il faudra inscrire sur votre flyer, même en tout petit (il faut que cela reste lisible) :

L’imprimeur

Le nom et l’adresse de l’imprimeur : en vertu de l’article 3 de la loi du 29 juillet 1881, tout écrit doit porter la mention du nom et du domicile de l’imprimeur. Si votre document est imprimé « maison », il faut inscrire la mention « imprimé par nos soins ».

Le SIRET

Les mentions légales relatives aux personnes morales ou aux personnes physiques immatriculées : l’article R.123-237 et R. 123-238 du Code du commerce stipule qu’il faut indiquer la dénomination sociale ou le nom ; le numéro de R.C.S suivi du nom de la ville où sont enregistrés l’immatriculation et le numéro de SIRET ; la forme sociale, pour les personnes morales ainsi que le montant du capital, pour les sociétés commerciales.

Couveuse ou CAE

Si vous démarrez une activité en couveuse ou en Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) : il faut mentionner le fait que vous êtes en contrat CAPE et la date de fin de contrat (plus d’information sur le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise ici).

Les crédits

Les images ou la création de design : si vous utilisez des images réalisées par un autre que vous ou qu’un designer graphique a réalisé votre projet, le crédit d’auteur doit être stipulé. En clair, il faut indiquer la mention « Crédit photographie : nom du photographe » ou « Réalisé par : nom du designer graphique ».

La propreté publique

L’inscription « Ne pas jeter sur la voie publique » : couramment utilisée, ce n’est pourtant pas une mention obligatoire mais elle peut servir à vous dédouaner. En effet, la distribution sur la voie publique de tracts est soumise aux arrêtés préfectoraux (règlement sanitaire) et municipaux (respect de l’ordre, de la tranquillité et de la salubrité publique). Vous êtes donc responsable pour toute distribution sur la voie publique et pourrez être sanctionné en cas d’insalubrité de la voie publique (articles R. 632-1 et R. 635-8 du Code pénal).

Cette liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels juridiques en fonction de votre statut et la quantité de prospectus distribuée.

4. Un visuel professionnel tu auras

Les images et les couleurs accrocheront l’œil avant votre texte. Le design est donc très important, même sur un si petit support. Et justement, car c’est un « petit » support :

  • soyez modéré dans la quantité de textes utilisés et le nombre de concepts abordés ;
  • ayez une accroche percutante ;
  • évitez les images minuscules ! Choisissez moins de photos s’il le faut et présentez-les mieux, c’est-à-dire plus grandes.

Vous l’aurez compris, il faut éviter l’aspect « fourre-tout ». La lisibilité, le sens de lecture doivent être pris en compte car la priorité de votre support est d’être cohérent et facile à comprendre : faites relire votre flyer par des personnes extérieures (par exemple qui ne connaissent pas votre projet).

Je sais aussi que vous avez très envie de mettre en avant votre concept, votre projet, car il vous tient à cœur ! Mais n’oubliez pas que c’est une activité professionnelle : votre client est prioritaire. Présentez donc votre concept en interpellant vos prospects sur les bénéfices qu’ils vont en retirer, eux. Vous pouvez aussi mettre en avant un ou deux témoignages…

Et bien sûr, je ne peux que vous conseiller de faire appel à un professionnel pour maximiser l’impact de votre document et être sûr de sa réussite !

J’espère que cet article vous aidera à lancer vos premiers supports de communication ou qu’il sera utile pour préparer les prochains !

Pour compléter cette thématique, faites un point sur les marges de votre document en cliquant ici !

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous poser une question ? Laissez un commentaire !

 

Categories:
  Communication, Print
cet article a été partagé 0 fois
 300

Laissez un commentaire !

Posez une question, donnez un avis...

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies (pas les petits gâteaux, les autres) ;-) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer